25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 10:53

GALVANISATION A CHAUD

La complémentarité des sociétés de son groupe :
Avec les sociétés CHIMICOLOR (Dacromet, Geomet et peinture), GMC (zingage, phosphatation, Magni 565 et Zintek) et PSG INDUSTRIES (cataphorèse), GALVA PLUS se positionne comme un acteur français de tout premier ordre dans le domaine de la galvanisation à chaud.

Sa position géographique centrale en France qui permet d'optimiser les délais de livraisons.

PERCAGES



UNE REGLE SIMPLE

la règle de base est d'assurer une évacuation intégrale des liquides afin que ceux-ci circulent librement dans la pièce lors des différentes phases du traitement.

Imaginez que vous plongez votre pièce dans une piscine, et qu'il faut que l'eau pénètre dans toute la pièce et en ressorte intégralement en ressortant la pièce de l'eau. La galvanisation, c'est exactement la même chose.

Si la géométrie de votre pièce ne permet pas une entrée et évacuation des liquides de traitement, il vous appartiendra de réaliser des perçages supplémentaires qui répondront à cet impératif.

Bien sûr notre équipe technique se tient à votre disposition pour vous conseiller dans le placement des perçages.

UN PERCAGE OUBLIE PEUT TUER

Avant immersion dans le zinc en fusion, vos pièces sont plongées dans des bains liquides de dégraissant et décapant. Si vos pièces sont mal percées ces liquides ne s'évacueront pas et resteront emprisonnés lors du passage dans le zinc en fusion.

La réaction est immédiate : le liquide chauffe par contact avec le zinc en fusion, il y a vaporisation, la vapeur ne peut pas sortir et fait exploser la pièce projetant plusieurs tonnes de zinc à 450°C plusieurs mètres autour du bain. Nous ne pouvons mettre en jeu la sécurité de notre personnel.

Outre le risque d'explosion, des pièces mal percées provoqueront des coulures et surépaisseurs disgracieuses.

 

ASSEMBLAGES

 

UN ASSEMBLAGE ADAPTE

Les règles d'assemblage permettent d'éviter que vos pièces ne se déforment tout en assurant un écoulement parfait des liquides.
Pour éviter les déformations, il faudra éviter tout assemblage unissant des pièces fines à des pièces épaisses : les vitesses de dilatation et de refroidissement étant différentes, vos pièces travailleront et seront irrémédiablement déformées.
Les règles d'évacuation des liquides devront éviter l'emprisonnement de ceux à l'intérieur des pièces mais aussi à l'extérieur : une fois la pièce galvanisée, un liquide emprisonné entre deux pièces suintera sur la galvanisation et la tâchera. Veillez donc, à ce sujet, à assurer des soudures étanches.

Les principes sont :

- Faites toutes les soudures et découpages au chalumeau avant galvanisation.
- Essayez d'utiliser plutôt des assemblages boulonnés quand vous pouvez.
- Concevez les structures à la dimension maximum que GALVA PLUS peut traiter 7.80x1.40.3.20 m.
- Si vous ne pouvez pas éviter la soudure et la découpe sur site, assurez-vous que vous avez accès au dos de la soudure pour pouvoir reconditionner la protection anticorrosion lorsque vous avez fini…

 

La cataphorèse ou l'électrodéposition cationique est une technique de peinture industrielle, employée notamment dans l'industrie automobile.

Principe technique 

La cataphorèse est une technique de peinture qui consiste à immerger la pièce dans un bain de peinture hydrosoluble, en mettant la pièce en cathode (d'où le nom de cataphorèse), et en faisant migrer les particules de peintures en suspension dans le bain au moyen de courant électrique, de l'anode vers la cathode. Les particules de peinture se déposent alors uniformément et sur toute la surface de la pièce immergée. La pièce (ou le bain) est légèrement agitée pendant l'opération qui ne dure que quelques minutes. Ensuite, la peinture est cuite au four.

Avantages de cette méthode 

  • Toute la surface de la pièce est couverte, même les parties creuses et cachées, ainsi que les arêtes vives (contrairement à la peinture au pistolet électrostatique).
  • La couche est fine et régulière, environ 20 micromètres. Cette finesse permet de peindre les filetages sans les boucher.
  • L'homogénéité de la couche confère une excellente tenue à la corrosion et une bonne couche d'accroche pour un primaire.

 

Association du titane à d’autres métaux

  1. La corrosion glavanique pourrait avoir lieu quand des métaux distincts sont associés l'un à l'autre et elle nécessite :
    • Un métal doit être substantiellement moins résistant à la corrosion que l'autre
    • Un bon contact électrique entre les métaux
    • Une voie électrolytique (eau, eau de mer, acide, solution alcaline ou aqueuse ) entre les métaux
    Si l'une ou l'autre de ces conditions est absente, la corrosion galvanique n'aura pas lieu.
  2. Le taux de corrosion galvanique du métal le moins résistant (moins noble) du couple va varier en fonction des zones de surface active ou exposée des deux métaux associés, le rapport anode (corrosif)/ électrode. La plus grande des corrosions du métal le moins anodiquement noble se produit lorsque l'électrode est grande par rapport à l'anode. Peu ou pas de dommages sont produits lorsque l'anode est grande par rapport à l'électrode.
  3. Le titane est hautement résistant à la corrosion et va généralement causer des dommages plus rapides à un matériau actif moins résistant auquel il est associé. Le titane sera généralement le métal le plus noble et la cathode dans la cellule galvanique.
  4. Le titane ne devrait pas être associé directement aux métaux moins nobles, tels que le magnésium, le zinc et l'aluminium. Ils vont être susceptibles de subir une corrosion accélérée et, durant le processus, le titane pourrait absorber de l'hydrogène qui est engendré comme le produit cathodique de la réaction corrosive.
  5. Le titane devrait être associé aux alliages à base de cuivre et à l'acier carboné. Une protection efficace contre les attaques galvaniques doit être fournie à ces métaux moins nobles.
  6. Le titane devrait être associé directement, et cela sans risque, dans des environnement neutres, légèrement réducteurs et oxydants à des métaux et alliages résistants à la corrosion, ayant un potentiel similaire dans les séries galvaniques, tels que l'acier inoxydable super duplex, l'acier austénitique 6Mo, l'acier duplex de 22% de chrome, 625, C-276 et ceux semblables. Une grande attention doit être donnée à la vérification de la compatibilité avec l'environnement où l'on intentionne y travailler. Par exemple, l'acier diuplex de 22% de chrome devrait être associé au titane dans le pétrole légèrement acide et les saumures, et non dans de l'eau de mer, à moins que la protection cathodique soit fournie pour surmonter la susceptibilité de l'acier de se fissurer à cause de la corrosion.
  7. Les métaux et matériaux tels que les composés de fibre de graphite et de carbone, qui sont encore plus résistants à la corrosion que le titane et qui augmente la potentiel de corrosion dans les zones passives du titane, pourraient être associés à lui et vont maintenir la résistance du titane dans des environnements réducteurs aussi bien neutres que oxydants. Cet effet est la base de la protection du titane par le palladium et métaux du groupe du platine dans des environnements et fissures d'acides de chlorure réducteurs. Cette protection ne sera pas fournie pour le petit nombre de cas où, dans des conditions d'acide réducteur (acides sulfuriques et hydrolhydriques concentrés et acide hydrofluorique), le film d'oxyde qui se trouve sur le titane est attaqué et ne peut être maintenu ou restauré.
  8. Le titane peut être aussi directement connecté avec les métaux et alliages tels que les aciers inoxydables qui sont compatibles d'un point de vue galvanic quand ils sont dans leur condition passive dans un environnement spécifique. Ces alliages pourraient être activés par la corrosion ou la corrosion par piqûres mais cet effet est réduit lorsque qu'ils sont associés au titane. La plus importante chose à prendre en considération doit être de s'assurer que l'alliage sélectionné est approprié pour l'environnement de service.
  9. La corrosion galvanique devrait être évitée par la sélection de matériaux pour le design et par la protection apportée par des métaux moins nobles ajoutés au système. Les techniques incluent le revêtement par le titane au voisinage de la jointure pour réduire le rapport réel de anode / électrode, l'isolation électrique des composants de titane par l'usage de joints et de boulons gainés non conducteurs, l'installation de petites sections de lourdes cloisons facilement remplaçables composées du métal le moins noble, suppression de la corrosion chimique du métal actif.
  10. La potentielle protection cathodique, qui est impressionante, ne devrait pas délivrer plus de -0.85v SCE en eau de mer ou près des saumures neutres. De manière similaire, des anodes sacrificielles doivent être sélectionnées pour produire des potentiels négatifs plus petits que -0.85v SCE lorsque les composants de titane adjacents sont des parties critiques finement cloisonnées ou sont fortement tendues. Les anodes sacrificielles d'aluminium et de zinc pourraient toutefois être utilisées quand les parties adjacentes de titane se trouvent sous de bas niveaux de tension et forment une section plus lourde, e.g. 6mm d'épaisseur de paroi ou plus. Les anodes de magnésium ne doivent pas être utilisées, leurs potentiels est trop négatif. Une vérification dsu système de protection cathodique est essentielle quand une zone considérable de titane remplace l'acier dans un environnement corrosif.

N'associez pas de manière galvanique les alliages de titane à des métaux et alliages moins nobles activement comme l'acier carboné, l'aluminium, le zinc ou aciers inoxydables actifs à des températures au-dessus de 75oC dans des environnements aqueux contenant de l'acide sulfurique. Le titane absorbera l'hydrogène et cela mènera en fin de compte à des fissures par fragilisation par l'hydrogène. Voir Alliages de titane pour milieux acides.

Prenez garde lorsque vous associez du titane à un métal moins noble lorsque seul celui-ci est revêtu. Tout défaut, dommage ou claquage du revêtement dans des zones localisées va immédiatement causer des attaques rapides contre le métal le moins résistant, à moins que la protection cathodique ou chimique soit disponible ou à moins que la structure de titane adjointe soit aussi revêtue.

Partager cet article

Published by Le Cazals - dans Technique
commenter cet article

commentaires

Windows 7 vs Windows 8 22/08/2014

The steel alone is not suitable for many engineering works though it is the most used industrial and commercial use. In this situation, more advanced alloy of steel come to scene. Property of galvanized steel is a good learning for the students studying the metal.

Présentation

  • : L'archi.blog du Cazals
  • L'archi.blog du Cazals
  • : Le blog d'architecture du Cazals
  • Contact

Profil

  • Le Cazals
  • Architecture et urbansisme sous l'angle de l'innovation et de la complexité. Le blog d'architecture d'A. Le Cazals
  • Architecture et urbansisme sous l'angle de l'innovation et de la complexité. Le blog d'architecture d'A. Le Cazals

.

L'archi.blog du Cazals>
accueil oeuvres  |  liste d'archi  |  style theorie  |  urbanisme  |   abonnement

Recherche

Catégories

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog